Discussion:
Birmingham(Angleterre) victime de son utopie multiculturaliste
(trop ancien pour répondre)
Gilles Jean
2017-03-19 12:32:08 UTC
Permalink
Raw Message
http://www.journaldemontreal.com/2017/02/27/pendant-ce-temps-en-angleterre


http://www.lefigaro.fr/international/2017/02/24/01003-20170224ARTFIG00082-birmingham-a-l-heure-islamiste.php

"Dans les quartiers populaires de la deuxième ville d'Angleterre, le mode de vie communautariste des islamistes tend à s'imposer et menace de faire éclater une société victime de son utopie multiculturaliste.

Musique interdite

au pays des Beatles et du punk: Aïssa, qui porte une tunique noire, un niqab et des lunettes fumées pour cacher ses yeux («ce voile est un commandement de Dieu et me préserve du regard des hommes»), enseigne à l’école publique.

Dans le quartier de Small ­Heath, on trouve deux écoles privées pour enfants de 6 à 16 ans. L’enseignement de la musique et du dessin (deux arts dont la pratique est considérée comme un péché) y est strictement interdit.

Sur la rue principale, la majorité des femmes portent le voile intégral, les librairies ne vendent que des livres religieux, les restaurants pratiquent tous la ségrégation des sexes (les femmes et les enfants mangent dans une section cachée par un voile aux regards masculins) et les boutiques sont fermées pendant les heures de prière.

Quant aux pubs anglais traditionnels qui avaient pignon sur rue sur cette artère hyper fréquentée, ils sont tous fermés et placardés.
Extrait du reportage du Figaro: «À Birmingham, certaines écoles publiques organisent pour leurs élèves des visites au sein de différents lieux de culte comme les mosquées, où les imams inculquent les rudiments de la prière et quelques sourates à tous les écoliers, fussent-ils de confession chrétienne.»

DES DISCUSSIONS INUTILES
En Angleterre, la charia est tolérée. Une centaine de tribunaux islamiques sont répertoriés dans le pays. Ces tribunaux parallèles qui placent la loi d’Allah au-dessus de la loi du pays statuent sur des affaires courantes
Gilles Jean
2017-03-19 13:05:20 UTC
Permalink
Raw Message
http://www.lefigaro.fr/international/2016/05/10/01003-20160510ARTFIG00242-londres-des-publicites-gloire-a-allah-sur-les-bus-font-polemique.php

Londres : des publicités «Gloire à Allah» sur les bus font polémique

Article publié en mai 2016:

"Une ONG islamique va afficher une publicité « Subhan Allah » sur 640 bus rouges pendant le Ramadan. Des chrétiens dénoncent un deux poids deux mesures alors qu'une publicité anglicane a été proscrite au moment de Noël.

«Subhan Allah». «Gloire à Allah». Ces mots seront affichés pendant deux mois sur les fameux bus rouges londoniens. Une campagne de publicité lancée par la branche londonienne de l'association Islamic Relief (Secours islamique en français), la plus importante ONG islamique britannique,

(...)En effet, pendant la période de Noël, une publicité de l'église d'Angleterre qui faisait la promotion d'un site internet cherchant à inciter les gens à prier, Just pray, avait été proscrite de plusieurs cinémas. On y voyait l'archevêque de Canterbury réciter le Notre Père avec plusieurs autres fidèles. Le spot publicitaire devait être projeté avant le film Star Wars, mais il avait été bloqué par la Digital Cinema Media, l'agence qui contrôle la publicité dans les plus grandes salles de cinéma du pays."
rogergonnet
2017-03-20 09:11:29 UTC
Permalink
Raw Message
"Gilles Jean" <***@yahoo.ca> a écrit dans le message de news:
d0638433-d400-457e-9758-***@googlegroups.com...


http://www.journaldemontreal.com/2017/02/27/pendant-ce-temps-en-angleterre


http://www.lefigaro.fr/international/2017/02/24/01003-20170224ARTFIG00082-birmingham-a-l-heure-islamiste.php

"Dans les quartiers populaires de la deuxième ville d'Angleterre, le mode de
vie communautariste des islamistes tend à s'imposer et menace de faire
éclater une société victime de son utopie multiculturaliste.

<<<le problème est ancine: les anglo-saxons ont été éduqués à tenter
d'imiter leurs nobles et leur souverain, lesquels ont toujours mis la
population en esclavage, donc, quand les petits perfides albionnais font
entrer des sales bougnoules, des négwos, des indiens sales et puantts, des
pakis mal tannés, ou autres sous-races, ils tentent de les transformer en
sefs ou esclaves., mais leur tentative de faire croire qu'il existerait une
liberté en disctribuant des subsides aux esclaves n'a pas fonctionné:
beuacup d'entre ces serfs sortent de pays riches qui vont mettre les
anglo-saxins en esclavage.

Musique interdite

au pays des Beatles et du punk: Aïssa, qui porte une tunique noire, un niqab
et des lunettes fumées pour cacher ses yeux («ce voile est un commandement
de Dieu et me préserve du regard des hommes»), enseigne à l'école publique.

Dans le quartier de Small ­Heath, on trouve deux écoles privées pour enfants
de 6 à 16 ans. L'enseignement de la musique et du dessin (deux arts dont la
pratique est considérée comme un péché) y est strictement interdit.

Sur la rue principale, la majorité des femmes portent le voile intégral, les
librairies ne vendent que des livres religieux, les restaurants pratiquent
tous la ségrégation des sexes (les femmes et les enfants mangent dans une
section cachée par un voile aux regards masculins) et les boutiques sont
fermées pendant les heures de prière.

Quant aux pubs anglais traditionnels qui avaient pignon sur rue sur cette
artère hyper fréquentée, ils sont tous fermés et placardés.
Extrait du reportage du Figaro: «À Birmingham, certaines écoles publiques
organisent pour leurs élèves des visites au sein de différents lieux de
culte comme les mosquées, où les imams inculquent les rudiments de la prière
et quelques sourates à tous les écoliers, fussent-ils de confession
chrétienne.»

DES DISCUSSIONS INUTILES
En Angleterre, la charia est tolérée. Une centaine de tribunaux islamiques
sont répertoriés dans le pays. Ces tribunaux parallèles qui placent la loi d'Allah
au-dessus de la loi du pays statuent sur des affaires courantes

Loading...